logo 

Fédération Française de Joutes et de Sauvetage Nautique

Lexique du Jouteur et Rameur


Lexique

Le petit lexique du jouteur et du rameur

Les différentes méthodes de joute et rame vous ont été présentées et vous pouvez trouver dans la page Fédération,à Historique, toute l'histoire de la joute et de la création de notre Fédération

Si les différences régionales ,notamment entre la mer et les fleuves,les pêcheurs et les bateliers,les sauveteurs et les jouteurs,ont apporté les différentes méthodes par une adaptation environnementale,le langage propre aux pratiques de la joute et de la rame s'est aussi enrichi de propos très significatifs selon les régions et les méthodes,avec des dénominations particulières pour le matériel,les jouteurs et tout ce monde très actif qui gravite autour de ces activites: sportifs,dirigeants,entraineurs,élus de comités de ligues,de Fédération...

Vous trouverez ci dessous un récapitulatifs de ces langages,de ces mots particuliers à la joute et à la rame,et aux régions et méthodes qui les prononcent,et en fin de lexique,les chants populaires les plus connus joués par les fanfares,et nous remecions M. Patrick Bertonèche pour son étude précieuse sur les joutes de France et l'édition de son livre très instructif

LANGAGE COMMUN

Joute: sport reconnu depuis 1964 par le ministère de Jeunesse et Sport,comprenant des clubs,comités,ligues affiliés à la FFJSN,et dont le jeu consiste à faire tomber son adversaire à l'eau depuis une plateforme montée sur un bateau,à l'aide d'une lance

Dans le Nord de la France,en région Rhône Alpes Auvergne,on parle plutôt de la joute,sur le pourtour méditerranéen,on parles des joutes
mais vous entendrez plus simplement le terme aller aux joutes ou faire des joutes

Jouter : action de pratiquer la ou les joutes

Bateau et barque:si le nom bateau de joute est universel,en Occitanie,on parlera plus facilement de barque,en Nord de Loire et Rhône Alpes Auvergne,la barque est un terme désignant les petites embarcations de sauvetage,sur les cotes méditerranéennes ou landaises,la barque est aussi bien le bateau de joute que le bateau de rame traditionnelle ( sans la tintaine)

Lance : désigne la perche en bois tenue par le jouteur pour vaincre son adversaire

Rame: de différentes tailles et forme en fonction des méthodes,ce sont les rames habituelles utilisées par les rameurs et rameuses pour la propulsion des bateaux et barques

Passe: rencontre entre deux jouteurs

En avant,passer en avant: fait pour le jouteur de faire chuter son adversaire par l'avant,par relache de la poussée,considéré comme une faute dans presque toutes les méthodes

Avertissement: sanction d'une faute n'entrainant pas d'élimination immédiate

Bande: partie latérale verticale du bateau ou de la barque

Caler : caler les bateaux: fait pour les deux jouteurs de stopper les bateaux au moment de la passe,par leur force

Casse: bris d'une lance au cours d'une passe de joute,double casse quand les deux lances sont brisées(surtout en lyonnaise-givordine)

Cintre:courbure de la ou des lances sous la poussée des jouteurs

Coup de lance: choc de la lance contre le plastron ou le pavois

Darse: bassin portuaire

Ecope: pelle en forme de godet pour enlever l'eau des barques et bateaux,on dit écoper

Estrope: cordage qui sert à tenir la rame au tolet

Frappe: moment du choc de la lance sur le plastron ou le pavois

Maitre-Bau:mesure de la partie la plus large de la barque ou du bateau

Nulle: passe sans vainqueur

Patron:barreur du bateau

Plancher,plateau:partie plate du tabagnon,de la tintaine ou du trinquet ou se positionne le jouteur

Poupe:arrière du bateau

Proue:avant du bateau

Table:lieu ou se tient le jury

Touche: moment où les lances touchent pavois ou plastrons


imgimg


les barques de Martigues et le cadre Royal à Sète,avec la statue de l'Ajustaïre qui domine le canal des joutes



Langage Provençal et de joutes Provençales

Barettes:liteaux qui cloisonnent et bordent les cases du plastron

Coussin: plaque de mousse cousue dans de la toile,placée entre le torse du jouteur et le plastron

Fraïre:désigne le jouteur qualifié

Lâcher: faire tomber son témoin

Passer,faire passer:refuser ou s'effacer devant l'adversaire

Pieds joints:rassembler ses pieds avant ou pendant la frappe,c'est une faute

Réglet:liteau de bois à l'arrière du plancher

Taillol:ceinture aux couleurs de sa société portée à la taille

Targaïre:jouteur provençal

Targue:joute provençale

Témoin:casier en bois tenu de la main gauche qui évite de tenir la lance à 2 mains ou de saisir celle de son adversaire

Tintaine ou tinteine:plateforme à l'arrière du bateau ou se positionne le jouteur





imgimg



tintaine et témoin provençal,et plastron de la société de La Ciotat



Langage Rhônalpin et de lyonnaise - givordine

Agotio : écope pour enlever l'eau des bateaux et barques

Arpaillette: aviron de gouverne,maintenant aussi appelé gouvernail

Barette: liteau qui délimite le neuf du plastron

Bourron : bourrelet,d'abord en tissu puis en cuir,sanglé autour de la cuisse droite du jouteur,qui sert à caler sa main et sa lance

Briquer: fait pour le jouteur de toucher le tabagnon avec une partie de son corps autre que ses deux pieds: c'est une faute

Crampon: bague d'acier dentelée fixée au bout de la lance

Décuisser : sortit la main et la lance du bourron au moment de l'impact

Epaillettes : rames d'honneur lors des grands tournois

Lâcher:se dit lorsque le jouteur lâche sa lance sous l'impact et la ressaisit aussitôt pour finir la passe: c'est une faute

Lône:bras mort du Rhône

Mouiller: fait de faire tomber son adversaire à l'eau,être mouillé: fait d'être tombé à l'eau et d'avoir perdu la passe

Neuf :carré blanc du plastron dans lequel le jouteur doit obligatoirement piquer sa lance,le nom neuf vient du fait que les anciens plastrons étaient divisés en 9 cases,et celui du centre était le neuvième

Pique:moment ou les lances touchent les plastrons,désigne aussi la deuxième table d'arbitrage ou se tiennent les arbitres de pique

Pommeau:extremité arrondie de la lance que le jouteur tient dans sa main contre le bourron

Repousse:fait des personnes dans les bateaux de repousser le jouteur à l'eau pour qu'il ne tombe pas dans le bateau et ne se blesse

Rôdage:décrochage de la lance immédiat au moment de la pique

Tabagnon:plate forme à l'arrière du bateau où se positionne le jouteur

Taquet:butée arrière sur le tabagnon sur laquelle se positionne le pied du jouteur



imgimg

Plastron de lyonnaise givordine-récompenses des tournois

Langage Languedocien

en avant,en avant les barques: terme par lequel le jury lance le combat

Barelle:retenant vertical qui sépare le pavois languedocien en deux zones

Bigue: ensemble constitué de deux poutres en bois reliées par des traverses,fixées à l'arrière des barques et sur lequel repose la tintaine

Bouquet: lorsque deux jouteurs tombent à l'eau ensemble

Dehors: surface de frappe interdite dans le pavois

Double frappe:action qui consiste à décrocher la lance du pavois de l'adversaire et effectuer une deuxième frappe

Epine: zone particulière du pavois,sous la pointe

Epure: embout métallique à 3 pointes des lances

Filer: faire glisser la lance dans sa main

Garde: première garde : première partie de la lance peinte en rouge ou bleue-deuxième garde: deuxième partie de la lance peinte en blanc
passer la garde: laisser glisser la lance (filer)dans la main vers l'arrière et dépasser la couleur : c'est une faute

Lâcher:le fait de lâcher sa lance pendant la passe ou la faire riper

Lance courte:faire dépasser un bout de lance à l'arrière de son bras,c'est une faute

Mourre:zone du pavois qui se situe sous le menton (selon la tenue du pavois)

Pavois:bouclier en bois

Retenants; liteaux de bois qui cloisonnent le pavois

Timonier patron: barreur

Tintaine:plateforme à l'arrière du bateau ou se positionne le jouteur


imgimg



Plastrons Languedociens et de méthode parisienne




Langage Nord de Loire :méthode Parisienne

Capitonnée,emboulée: se dit d'une lance dont l'embout est terminé par un tampon de cuir ou de mousse

Plastron:protection de crin recouvert de toile épaisse

Trinquet:plateforme ou se tient le jouteur

S"effacer,esquiver: refuser une passe franche





imgimg

Lances et rames

Langage Nord de Loire,méthode Alsacienne

Bock,trinquet:plateforme ou se tient le jouteur

Capitaine:barreur de la barque ou du bateau de joute

Plastron:protection de mousse sur le torse du jouteur

Stachelrime: rame servant d'aviron de gouverne

Esquive,écartement: mauvaise position sanctionnée

Langage barque de sauvetage et rame

Harpie ou Arpie ou Arpi:longue perche munie de crochets en fer utilisée pour propulser les barques de sauvetage en crochetant sur les bords ou les fonds des fleuves pour remonter la barque à contre courant

Harpilleur,Arpieur,Arpilleur: celui qui manie l'Harpie

Culatte: partie verticale de l'arrière de la barque de sauvetage,en course à 4 rameurs,l'un d'entre eux s'assoie souvent sur cette partie

Cale pieds: pièce de bois ou de métal fixée au fond de la barque et où les rameurs posent leurs pieds

Descize: longue descente d'un fleuve,dans le courant,souvent en loisir,avec plusieurs barques

Meuille: remous et contre courant sur un fleuve,particulier au Rhône

A La Remonte:remontée à contre courant

Tolet:pièce de bois fixée dans le plat bord d'une barque pour tenir les rames

Rame à bancs fixes: désigne le fait que les bancs sur lesquels s'assoient les rameuses et rameurs sont des planches de bois fixées dans le bateau ou la barque et ne sont pas coulissants,à l'inverse de l'aviron




imgimg


imgimgimg


barques de sauvetage et de rame traditionnelle

Sauvetage de la population a Caluire en 1996 lors des crues des fleuves Saône et Rhône



Chansons populaires et musique de joute

Dans toutes les régions et les méthodes de joute,la musique est omniprésente,composée d'airs populaires,de haute tradition séculaire,souvent racontant l'histoire d'un village ou d'une ville,ou d'une province

Les cliques,fandarres,penas,parfois des harmonies musicales rythment les défilés et chaque passe de joute
Notons la Bella Ciao en Occitanie,et la fabuleuse Barquette (aujourd 'hui les Barket's) dans la région Rhône Alpes,ou l'hymne de la Barquette annonce les joutes,comme la Coupo Santo en Provence

Ces airs ancestraux sont réellement un hymne à la joute,souvent joués après la Marseillaise lors des championnats de France

Plusieurs chansons et arias populaires animent les tournois,d'un rythme soutenu,invitant les jouteurs a faire de belles passes,et aux spectateurs à chanter et encourager son ou ses jouteurs: tout est présent pour transformer un tournoi en liesse,en joie partagée,avec des encouragements très vivifiants à chaque passe,un chauvinisme très marqué pour ses couleurs, mais le tournoi se termine par une belle remise des prix avec des trophées parfois somptueux remis en jeu chaque année,et dont le vainqueur,individuel ou par équipe,peut s'enorgueillir d'avoir remporté LA COUPE ou LE TROPHEE,centenaire,offert parfois par de grands noms de la joute ou par des villes: challenge Toursier en barque de sauvetage,l'Ephèbe en rame traditionnelle,Coupes de France et Pavois d'honneur dans les tournois

Vous trouverez ci dessous plusieurs airs traditionnels,pris dans le livre de Patrick Bertonèche dont la recherche sur le sujet est remarquable

tout en bas de la page,retrouvez les vidéos des musiques des Fanfares et Penas et sur celle de Rive de Gier,la musique traditionnelle de la Barquette,l'hymne de la joute lyonnaise-givordine,qui transcende chaque jouteur et les passionnés
et en dernière video,les défilés dans le Nord,et à Arras ou chaque ville vient avec son Géant,c'est très impressionnant et vous découvrirez un spectacle extraordinaire d'un défilé des jouteurs avec leurs Géants,ici,la vidéo se rapporte à l'inauguration du Géant,l'ami bidasse et au bi centenaire des jouteurs d'Arras en 2012
Enfin vous trouverez l'aria du Coupo Santo,l'hymne national provençal


Pour l'histoire cette coupe fut offerte par les catalans aux félibres provençaux le 30 juillet 1867 pour les avoir héberger pendant le conflit avec l'Espagne,et notamment le poète Victor Balager.Frédéric Mistral en fit les paroles,sur une musique de chant de Noel.Cette coupe est présentée chaque année à la Ste Estelle le 11 mai,elle est gardée en Arles par le Capoulié du Félibrige,association qui œuvre pour la sauvegarde du langage et des traditions provençales. Si elle est chantée avec tous ses couplets,il n'y a pas d'applaudissements à la fin du chant
img

img









img




img


img




img




img


img




En savoir encore plus sur les joutes, la rame et la barque, avec les supports suivants :


Cliquez sur les liens pour accéder aux informations de ces médias.
Toutes ces œuvres ont été ou sont publiées par des passionnés.
ONZE ET UNE HISTOIRES AUTOUR DU RHÔNE
Stéphane Buffa Raphael Brusq
19,90
Une invitation à voyager à travers cet ouvrage, à retrouver les racines de riverains et de jouteurs.
Decouvrir
LES JOUTES NAUTIQUES EN FRANCE
Patrick Bertoneche Louis Nicollin
45
L'histoire de la joute nautique, de sa naissance à nos jours, dans les différentes régions françaises où elle est pratiquée.
Decouvrir
LA JOUTE NAUTIQUE A SAINT-JUST/LOIRE
Albert Rajot
15
Petite brochure sur l'histoire de la joute nautique à Saint-Just-Sur-Loire à travers notamment le club pontrambertois de La Sirène.
Decouvrir

LOUIS VAILLE :Un champion de joutes d'exception
Catherine Lopez-Dréau
15,21
1883-1932, un beau livre historique sur un champion d'exception de joutes languedociennes.
Decouvrir
LES JOUTES EN FRANCE L'âge d'or 1880-1920.
?Jérôme Sagnard Jean-Claude Caira.?
21,30
Avant-propos de Louis Nicollin, 192 pages, et une très importante iconographie en noir et blanc.
Decouvrir
LE JOUTEUR ET LE RAMEUR
FFJSN
GRATUIT
Journal officiel fédéral des clubs et ligues de joutes, de barques et de rame.
Decouvrir

...
Presse et Librairie
...










Plus de Méthodes

Alsacienne - Languedocienne - Lyonnaise-Givordine - Parisienne - Provençale - Barque de Sauvetage - Rame Traditionnelle - Autres Méthodes - Lexique du Jouteur et Rameur - Arbitrage